Rechercher
  • Evelyne Damé

Algérie 1962 - Disparus et oubliés


C’est après l’écriture et la publication de son premier livre « Au cœur d’Alger, capitale de la France libre » que Jean-Louis Martinez a pris conscience, à la lecture des nombreux courriers reçus, combien la douleur était encore vive chez ses compatriotes qui avaient tant perdu.

Menant de nombreuses recherches, il n’eut alors de cesse de non seulement réhabiliter la mémoire de son jeune beau-frère enlevé et disparu à Tizi-Ouzou en 1957, mais également de rendre l’espoir à tous ceux ayant subi une perte aussi douloureuse sans aucune reconnaissance de leur statut de victime.

Grâce à lui, le jeune Georgeot aura droit à la mention « Mort pour la France » et son nom restera désormais gravé sur le Mémorial des Disparus à Perpignan, ainsi que sur la colonne lumineuse centrale du Mémorial de la Guerre d’Algérie, Quai Branly à Paris. Une reconnaissance hélas bien tardive que ses parents n’auront même pas eu la satisfaction de vivre avant leur dernier voyage …


Extrait 1 : « …Georgeot qui est installé depuis le 1er novembre dans les locaux du district de l’EGA (compagnie d’électricité) de Tizi- Ouzou est satisfait de ses conditions de travail … Quand il revient dans sa famille à Maison Carrée pour le week-end, le vendredi une fois tous les quinze jours, il ne tarit pas d’éloges envers son chef de district, monsieur Robert Navarro et son épouse, qui est, elle aussi, d’une extrême gentillesse et toujours souriante …

Extrait 2 : « … Depuis trois ans maintenant et, à chaque fois, l’approche de la date anniversaire de l’enlèvement de Georgeot était difficile à vivre. Impossible de faire le deuil pour les parents, la sœur et le frère. Certains jours, tous quatre étaient même très négatifs, mais ils gardaient toujours un espoir car le corps n’avait pas été retrouvé … »


Extrait 3 : «… Le dimanche 25 novembre 2007, soit un peu plus de 45 ans après l’exode dramatique, un hommage est enfin rendu, pour la première fois à Perpignan, aux milliers de disparus que la France a abandonné sur la terre algérienne… Sur 10 plaques de bronze sont gravés les noms et prénoms de 2 619 disparus morts sans sépulture… »

14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout