Rechercher
  • Evelyne Damé

Alain Aquilina

Dernière mise à jour : 25 mars

Des mots clés de sa vie qui un jour ou l’autre l’ont interpelé, des mots forts, des mots simples ; des mots auxquels il avait des mots à dire...

A ne pas rater !

Alain Aquilina, participera au concert solidaire "La Ribeyrolle" le 25 mars à 20h30 , à Jacou (renseignements au 04 67 59 17 13) donné au profit du peuple ukrainien. En maître poétique de la soirée, il accompagnera la musique de ses mots à celle des notes... Participation libre.


Extrait 1 : Le déclic

Attendre le déclic,

Attendre…ou ne pas y penser

Ne pas voir…et passer à côté

Je t’ai surpris, déclic, tant de fois dans ma vie,

Autant de fois au moins que tu ne m’as surpris,

Tu m’as permis de faire, c’est extraordinaire

Ce que peut-être je n’aurais jamais osé faire …..

Pour tous ceux qui espèrent, ceux qui ne savent pas

Ceux qui ne trouvent pas

Clique une fois dans leur tête,

Déclic, clique encore une fois

Tu peux changer leur vie

Ils n’attendent que toi.


Extrait 2 : Soleil

Reste longtemps Soleil,

Allume tes lumières,

Inonde-nous de tes feux !

Aujourd’hui, il a plu… !

Tu m’as manqué Soleil, pourquoi t’es-tu caché ?

Où es-tu donc passé ?

Je t’ai cherché Soleil

J’ai été seul

Seul à te regretter

…………….

Tu sais bien mon Soleil

Si je ne te vois pas

Je ne suis plus le même, Soleil

LORSQUE TU N’ES PLUS LA !


Extrait 3 : Racines

Comme l’arbre ne peut vivre sans de fortes racines,

L’homme aussi a besoin d’être ancré solidement…

Et si jamais la vie lui coupe ses racines

Il végète, s’égare, se cherche infiniment.


Et si jamais la vie vient couper tes racines,

Ne perds pas espoir, la Nature rapidement

Te montrera des voies venues de ton Histoire,

Que tu emprunteras sans trop savoir comment.

Sans même savoir pourquoi,

Tu trouveras dans ton âme

Des repères insolites venus du fond des temps

Qui te ramèneront à la Terre d’antan.


Extrait 4 : Peurs

Comme une vague de fond, envahissante et forte,

Soulevées dès l’enfance, au fin fond des abimes

De notre solitude, de nos pensées malignes

Créées par nos fantasmes et nos éducations,

Nos peurs se fabriquent, s’amplifient, se confortent

Et de toute une vie perturbante la condition

…….

Peurs

Grandes ou petites, absurdes ou immenses,

Il faut vous affronter pour vous vaincre aisément :

Pour vaincre le vertige, faire du parachutisme

Ou goûter l’escalade des montagnes grandissimes

Et c’est là justement que tout se réalise

Quand plongés dans l’action et dans les entreprises

Nous lançons des défis à nos sombres hantises

Quand dépassant les craintes, l’Action nous galvanise.

32 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout