Rechercher
  • Evelyne Damé

Les enfants des terrils - Jipy Pink

Une autre vision des Ch'Tis !




Mon impression :


L’accélération du temps de notre société relègue aux oubliettes ce qui nourrissait le quotidien des années 60. Lire « Les enfants des terrils » c’est ouvrir une deuxième fenêtre sur l’univers de « Bienvenue chez les Ch’tis » comme lorsqu’enfants, nous vissions notre œil sur le défilé des diapositives de l’ancêtre des visionneuses…





1er extrait : « J’entends encore, dans les souvenirs de ma mémoire, la voix de Gisèle m’ordonner : « Mets tes habits du dimanche ».

Dans ces beaux vêtements portés uniquement ce jour-là (chemise blanche, cravate, pantalon noir et souliers vernis), j’accompagne à la messe ma mère vêtue de sa robe à fleurs, coiffée de son chapeau capeline, bible à la main. Au loin, le bedeau sonne la cloche en tirant sur la corde.


2eme extrait :

Son dernier poste, à la frontière Quiévrain-Quiévrechain est assez contraignant : une longue route nommée « rue de Valenciennes » serpente lascivement entre les bistrots les magasins en tout genre et une station-service. Sur le pont surplombant le fleuve l’Hogneau, en contrebas, la baraque à frites et sa fumée blanche, ses odeurs de fritures incitent à s’arrêter.

Le travail est difficile.


4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout