Rechercher
  • Evelyne Damé

Poésie née de l'amour de la femme !

Dernière mise à jour : 4 févr.


L'auteur : Michel Brissat :

C’est grâce à un de ses instituteurs passionnés de Rimbaud que Michel Brissat découvre « Le Dormeur du Val » et devient, très jeune, un lecteur assidu. Parmi les nombreux auteurs qui accompagnent son adolescence, Baudelaire touche particulièrement sa sensibilité. En toute modestie, Michel Brissat exprimera à son tour son amour de la Femme et l’art de la séduction par une écriture poétique au romantisme suranné. Un amour platonique et impossible depuis de nombreuses années nourrit sa verve poétique …Mais, amoureux des belles lettres et des mots avec lesquels il aime jouer, certains textes le révèlent dans un registre où on ne l’attendait pas…


 

Extrait de « LA DOUCEUR »

« Un Homme rêvait chaque nuit d’une Femme, toujours la même, et chaque fois nouvelle il la trouvait de plus en plus belle…car de plus en plus douce et humaine…

Dans ce rêve elle le regardait et lui souriait.

« Mais d’où te vient donc une telle beauté qui grandit sans cesse ? » osa-t-il après plusieurs nuits lui demander.

« Eh bien c’est très simple », lui répondit-elle,

« Depuis que tu es malheureux, je me lave le visage avec le ruisseau de ta tristesse et de ta peine. »


Extrait "Si vous étiez":

"Madame, si vous étiez la Méditerranée,

Celle qui danse dans nos bras pour l’éternité,

Je ferais escale à Sète mon port bien-aimé

Et reviendrais sans cesse pour cent fois vous savourer.

Si vous étiez musique l’air serait poésie,

Toute parole de vous serait une mélodie,

Les vignes et les garrigues chanteraient dans vos mains

Sarriette et basilic, cigales, thym et romarin."


Extrait "Un petit bonjour"

"Hormis pour l’esprit la joie délicate d’offrir un sourire

Ce matin je n’ai guère de raisons impérieuses de vous écrire,

Mais serait-ce pourtant bien juste de le cacher et de n’en mot dire ?

Car un petit bonjour même si ce n’est pas grand-chose…

Ce n’est pas rien totalement mais quand même quelque chose.

Un sourire ou un regard gentil en guise de bonjour,

Un hochement de tête, un poème… ne sont pas là gros détours

Pour réjouir le jour…mais peuvent être bien plus doux que le velours."

10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout